Skip to content
11 janvier 2018 / C. Mandal

Parler à coups de bâtons.

लट्ठमार भाषा – laṭṭhamāra bhāṣā

Je connaissais « laṭhmār holi », cette façon particulière de célébrer Holi dans certaines bourgades de la région de Mathura, où les femmes frappent les hommes d’un baton de bois (« laṭṭh »). J’ai découvert récemment l’expression « laṭṭhamāra bhāṣā« .

C’était dans un taxi à Bombay qui nous conduisait de notre hôtel à l’aéroport. Il s’agissait malheureusement d’un trajet d’à peine un quart d’heure. Notre chauffeur, un homme d’une cinquantaine d’année d’humeur jovial, engage immédiatement la conversation. Nous lui demandons d’où il vient, il vient d’Allahabad et continue en nous racontant comment des clients de Delhi la veille lui ont demandé ironiquement s’il n’avait trouvé aucun taxi à conduire en Uttar Pradesh qu’il avait dû venir s’installer jusqu’à Bombay (question vraiment étrange étant donné qu’il y a depuis longtemps un important flux migratoire de l’Uttar Pradesh et le Bihar vers Bombay). Je ne me rappelle plus les détails de la réponse qu’il leur a donnée, mais c’était divertissant et pertinent. S’en est ensuivi une courte conversation sur la douceur de la vie et des mœurs dans sa ville d’adoption, comparé à l’Uttar Pradesh. Pour illustrer son propos, notre chauffeur a pris l’exemple de la langue qu’on parle dans les régions de Kanpur, Allahabad, Faizabad ou encore Sultanpur (je crois n’avoir oublié aucune des villes citées) et a qualifié cette langue de « laṭṭhamāra bhāṣā ». Ayant passé moi-même plusieurs années à Kanpur, j’ai trouvé que l’expression seyait fort bien au parler de ces régions-là, me représentant visuellement cette langue qu’on parlerait comme on donne des coups de bâtons. Il nous a d’ailleurs fait une démonstration, prenant une phrase simple (« Viens boire le thé, l’oncle ») dite façon « laṭṭhamāra », reprise ensuite, pour créer un contraste,  dans le dialecte parlé dans la région de Jaipur et qui se caractérise par des terminaisons plus en « o » qu’en « â » et la syllabe exclamative « re » que l’on retrouve aussi beaucoup dans les chansons. À cette époque du règne du smartphone, je regrette vraiment de ne pas avoir eu la présence d’esprit d’enregistrer toute la conversation…

Néanmoins, je me promets en sortant du taxi d’écrire un billet sur le parler à coup de bâtons de l’Uttar Pradesh. Me voilà, presque un mois plus tard devant mon ordinateur et ma page blanche. Première chose que je fais, vérifier l’orthographe et le sens de « laṭṭhamāra » dans mon dictionnaire. Et là, horreur, je découvre que ce que je prenais pour une expression originale, imagée et toute personnelle, est en fait un lieu commun. À la fin de l’article « laṭṭh » du Oxford Hindi-English Dictionary de McGregor, on trouve :

« laṭṭhamāra, adj. crude, violent (as language). »

2010_01_Picnic (10)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :