Skip to content
13 mai 2011 / C. Mandal

Le riz soufflé, meilleur ami du voyageur

C’est très tard que j’ai découvert cette petite merveille qui devrait être le compagnon de route de tout voyageur à l’estomac détraqué. On le trouve dans sa forme simple (sans ajout de sel ou autre) un peu partout, dans les épiceries, mais aussi sur certains quais de gare ou dans les marchés. À grignoter tel quel, pour les estomacs en convalescence qui ne supportent plus aucune nourriture contenant la moindre trace de matière grasse ou de sucre, il s’agrémente autrement volontiers de namkeen (type Bombay Mix de Haldiram), d’alu bhujia (आलू भुजिया), ou de quelques gouttes d’huile de moutarde, et le matin, mélangé à du lait ou du yaourt, il fait un excellent petit déjeuner.

On l’appelle en hindi (et en gujarati) « muramurā » (मुरमुरा, du verbe muramurānā मुरमुराना : croustiller), mais l’appellation la plus courante, du moins en Uttar Pradesh, est « laiyā » (लइया). On entendra aussi dans les campagnes, « dhānā » (धाना) (utilisé apparemment aussi en maithili) et « bhujiyā » (भुजिया, du verbe bhū̃janā भूँजना : griller). Les bengalis l’appellent « muṛī » (মুিড়).

Il est l’ingrédient principal du très fameux bhelpuri (भेलपूरी), un encas (नाश्ता) typique de Bombay, que l’on trouve aussi communément dans le nord de l’Inde (beaucoup de vendeurs ambulants autour des monuments, comme l’Indian Gate à Delhi). Alors que la préparation bombayite fait entrer en jeu de nombreux ingrédients, dont des chutneys, le bhelpuri tel qu’on le trouve dans le nord (Delhi, Uttar Pradesh) est beaucoup plus simple (riz soufflé, oignons piments verts crus hachés, sel noir, poivre et jus de citron, le tout servi dans un cornet en papier), mais tout aussi savoureuse. Le mélange (bhēl भेल) tout prêt de Haldiram, à ramener dans la valise, n’est pas mal du tout.

J’en profite pour faire un petit tour d’horizon lexical du riz. Sachez que là où nous n’avons qu’un seul terme pour désigner un même produit sous ses différentes formes, le hindi en a au moins trois :

  • चावल (cāval) (m) : appellation commune, désigne à la fois le grain décortiqué que l’on achète chez l’épicier et le riz une fois dans l’assiette.
  • धान (dhān) (f) : désigne le riz comme plante (चावल की फ़सल cāval kī fasal).
  • भात (bhāt) (m) : désigne le riz, une fois cuit (पके हुए चावल, très courant en bengali – ভাত – et dans d’autres régions, beaucoup moins en hindi)

Notons aussi :

Riz soufflé
Riz battu
लइया
Paquet de riz soufflé
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :